Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
PEREGRINATIONS

PEREGRINATIONS

Menu
Fabuleuse A-CROSS THE 5

Fabuleuse A-CROSS THE 5

Fabuleuse A-CROSS THE 5

An English version of this article is available too if you click on the link below.

Pérégrinations

 
Voilà notre grande affaire en bikepacking 2018 bouclée. Au-delà de mes espérances. 
 
Mais d’abord quelques infos sur cette épreuve encore peu connue des afficionados français du hors sentiers battus  à VTT :
  • 1200 km et 19000 m de dénivelé positif (concentré sur 800 km). 
  • Randonnée VTT très sportive, à travers 5 pays (Belgique flamande et wallonne, France, Luxembourg, Allemagne et Hollande), et à 95% sur chemins, sentiers et monotraces. 
  • Limite temporelle pour l’édition 2018 : 7 jours et 4 heures 
  • A effectuer sur le mode Bikepacking, en autonomie totale
  • Nombre d’inscrits limité à 50 
  • Nombre de nationalités en 2018 : 14.  Le gros des troupes étant constitué par les belges et hollandais. 
  • Organisée avec brio et conjointement par Berten De Canne et Stefan Maertens, deux figures chaleureuses et incontournables du VTT Bikepacking européen
  • Un même lieu de départ et d’arrivée : l’auberge De Leeuw van Vlaanderen à Zandvliet.  Tentes Nordisk dressées  pour les vététistes, parking voitures, accueil exemplaire et bonnes bières et spaghetti. 
  • Départ 2018 : dimanche 19 août à 8h00. Départ 2019 : 21 juillet 
  • Chaque rider est muni d'un tracker et sa progression peut être suivie en direct sur legendstracking.com
Fabuleuse A-CROSS THE 5
Notre A-Cross The 5  en chiffres : 
  • Kilométrage : 1256 km dont 66 km supplémentaire dûs à une erreur de navigation conséquente de ma part (retour en arrière le jour 7 !)
  • Dénivelé positif : `20151 mètres (dont 1200 m dénivelé positif dûs à mon erreur de navigation)
  • Temps de selle : 109 heures (moy/jour 14 heures)
  • Temps d’installation/désinstallation du bivouac : 8 heures (moy/jour 1h15)
  • Temps de sommeil : 26  heures (moy/nuit 4 heures)
  • Temps d’arrêts en journée : 1h50 + 4h00 + 3h30 + 4h10 + 5h10 + 5h50 + 7h30 + 4h30 = 36,5 heures (moy/jour 4h30)
  • Temps total : 7 jours et demi (180 heures)
  • Couchage (duvet imperméable + couverture survie, pas de matelas) :  2 nuits en camping et 5 en bivouac
  • Le poids de nos spads (sans les provisions d'eau et de nourriture) : 19 kg pour mon Stump ; 21 kg pour le Fate d'André
Fabuleuse A-CROSS THE 5
Fabuleuse A-CROSS THE 5
Le compte-rendu journalier de notre ACT5#2, souvent succinct, se trouve sur Strava :
Fabuleuse A-CROSS THE 5
Mes sources de joie profonde :
  • La camaraderie entre les riders : au fil des jours, le tissage des liens entre Clément, Jacques, Jan, Yves, Kenny, Steve, Daniel, sans que les mots soient vraiment nécessaires
  • L’authenticité chaleureuse et la passion qui animent Berten et Stefan
  • La rencontre et les échanges avec Anne De Smet, Paula, Javier, Steve, Alan et Jean François avant le départ ou lors de la première étape
  • La variété des terrains et de la nature de la piste à suivre sur 1200 km : de nombreuses fois, je me suis interrogée sur comment Stefan avait bien pu ficeler une affaire pareille aussi parfaitement. Incroyable !
  • La diversité des paysages, des architectures, des lieux de culte, des langues, des traditions culinaires et des coutumes
  • La forêt partout, sous toutes ses formes, comme un vaste continent qui ne connait aucune frontière et nous accueille, nous enveloppe, nous protège, nous nourrit de son énergie fabuleuse et inépuisable, et nous permet de nous ressourcer à tout moment
  • Les cours d’eau comme fil bleu ou gris de cette déambulation sylvestre et agreste : la Meuse, la Semois, la Sûre, et toutes ces rivières ou ruisseaux au fond des bois, murmures, ruissellements, grondements, qui nous ont portés en avant, toujours plus en avant
  • La rareté de l’asphalte et l’abondance de la terre, de la pierre, des cailloux ou gravillons, de l’humus, des feuillages en décomposition, des racines allongées ou noueuses, protubérantes ou à fleur de sol. Et tellement de sable !
  • La richesse des senteurs, si différentes entre la nuit et le jour, entre la pluie et le soleil. 
  • La profusion des couleurs, et de la lumière aussi : jamais la même, toujours une autre, toujours joueuse et instable, jamais prévisible. Et l'éclat de la pleine lune qui dès le troisième jour, cercle parfait incrusté dans le manteau noir de la nuit, a si souvent convoqué mon regard
  • La joie extatique à percevoir les chants et vols d’oiseaux, les craquements ou piétinements dans les fourrés, les formes élancées et fines des biches ou chevreuils bondissants, toute cette vie animale si dense qui anime les bois nuit et jour
  • La rareté des possibilités d’approvisionnement et la nécessité libératrice de savoir nous contenter d’eau, de sucre et de sel pour poursuivre notre chemin
  • La nécessité de toujours avancer pour rejoindre l’arrivée dans les délais : les heures  à vélo ont ainsi pris une couleur d’intensité et d’urgence rarement égalées dans le quotidien de ma vie. Déjà fortement éprouvée sur la French Divide, cette nécessité d’être en mouvement toujours fut souveraine sur la A-Cross The 5, et je m’y suis soumise avec une aisance et une joie sans mélange
  • Les exigences de vigilance en raison de la navigation difficile et de la difficulté du terrain : là encore, la nécessité d’une présence au monde et à soi qui balaie tout ce qui est mensonge ou faux-semblant. Libération. 
  • La proximité constante avec une nature qui toujours m’enthousiasme, loin des centres urbains.  Le jour, la nuit. Retour au berceau de ma vie. A l’essentiel. Bonheur. 
  • Ma certitude inébranlable que j’allais finir cette A-Cross The 5, tellement belle, et qui avait crée un désir sans précédent en moi de la parcourir toute, dans ses moindres replis
  • Ma joie enfantine à dévaler les descentes, à suivre les méandres des monotraces tournicoteurs et joueurs, à ne plus faire qu’une avec mon corps et mon Stump, tous deux aussi avides d’amusement que moi. Plaisir. Respiration. Libération. Exultation. 
  • La certitude de l’incertitude de nos journées, de ce que le moment suivant allait être : le tracé imaginé et construit par Stefan est une succession de surprises, d’inattendu, de moments joueurs et faciles, d’instants graves et dangereux, d’heures pénibles et lentes, d’éclairs d’émerveillement, de temps de sérénité facile. Tout change toujours, et c’est le miracle à chaque fois renouvelé de cette merveilleuse A-Cross The 5. Un immense coup de chapeau à toi, Stefan, l’auteur d’une telle magnificence vététiste
  • Le partage de toutes ces heures de félicité et de cette aventure avec mon André ! De l’indicible, qui n’appartient qu’à nous.
Fabuleuse A-CROSS THE 5
Epilogue 
Evidemment, certains moments ont été moins exultants que d’autres, mais ils furent bien peu nombreux. Et lorsque l’énergie bénévolente ne suffisait plus à me porter, j’ai eu recours à l’énergie tueuse que je sais également mobiliser. 
Et à ce mantra qui ne m’a pas quittée : « N'abandonne pas. Ne te sous-estime pas. Ne t’oublie pas. », version toute personnelle de "N'abandonne jamais. Ne cède jamais. Ne renonce jamais". 
Je me le suis d’ailleurs souvent répété en anglais, comme une incantation : « Never quit. Never give in. Never give up » 
Et aussi, à ce choix fait de l’aisance et de la joie. Fondamental. Créateur de possibilités infinies. 
Et la possibilité de vivre pleinement et joyeusement cet ACT5#2 s’est actualisée, au-delà de mes espérances comme dit en introduction. 
En effet, mon âge, ma maîtrise en matière de pilotage encore insuffisante pour cette épreuve exigeante, le manque de kilomètres et de dénivelé positif cette année en raison de maladie et chutes, tout aurait dû contribuer à ce que je ne rallie pas Zandvliet. 
Ce qui démontre par A+B, s’il en était encore besoin, que l'essentiel est ailleurs que dans les contraintes d’un entrainement bien pensé et bien mené. 
Et comme le dit si bien Clément, dans son article si vivant et entraînant et qu’il vous faut absolument lire, cette aventure de la A-Cross The 5 vous tend les bras, pour peu que vous éprouviez un désir démesuré pour elle. 
 
Il ne me reste qu’une seule chose à dire : immense gratitude à toi, mon André. 
Fabuleuse A-CROSS THE 5
Fabuleuse A-CROSS THE 5 Fabuleuse A-CROSS THE 5