Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PEREGRINATIONS

PEREGRINATIONS

Menu
LA TRANSVOLCANIQUE 2008

LA TRANSVOLCANIQUE 2008

 

Un super WE nous attendait du côté de Blanzat ( nord de Clermont-Ferrand ) Patricia et moi ainsi qu’une bonne partie du club cette fois-ci sur nos VTT. Organiser une épreuve de l’importance de la Transvolcanique qui plus est sur deux jours demande sûrement une logistique bien huilée surtout quand 1400 riders sont prévus. D’ailleurs sur ce point le club de Blanzat limite le nombre d’inscriptions pour cause d’hébergement le soir au Mont Dore. Il s’agit là d’une randonnée répartie en 2 jours donc, pour un total de 170 km et un dénivelé approchant les 3500 m. L’organisation a tout prévu, nos sacs numérotés qu’on retrouvera le soir dans nos hôtels/gîtes respectifs, des ravitos copieux , un repas le midi à St Genès Champanelle ( samedi et dimanche ), un balisage rubaliné dans les bois et peinturé sur les portions bitumées, j’ai même vu des navettes rapatrier qqs VTTistes ( sûrement à court d’entraînement ) et leurs bikes, des stands de réparation où de bonnes mains bricoleuses n’ont  pas chômé n’est-ce pas Georges ? ( il a eu droit à un remplacement de plaquettes … !! ), et bien évidemment une équipe de secouristes avec véhicules prête à intervenir en cas d’accidents. Oui, car les magnifiques chemins traversés au cœur des volcans  d’Auvergne sont parsemés d’embûches. Des bûches il y en a eu, 2 autour de moi ( non Jean-Mi, je n’ai pas vu la tienne …)  mais sans doute beaucoup plus en tout, compte tenu des genoux et coudes râpés aperçus aux repas . Il ne manquait plus qu’une bonne météo, on l’a eue et ce fut parfait. En effet Yvon me disait qu’à une édition trop mouillée il était rentré par la route. J’imagine bien  ces descentes crevassées, dévers racinés, montées cailloutées avec un sol humide…devenir une randonnée pédestre le plus souvent…Enfin à part l’air frisquet qui me fit opter pour la tenue chaude et un problème de batterie à plat sur l’appareil photo - donc j’ai  pu faire le reporter que sur le quart de l’épreuve, royal il fut ce raid volcanique. Ah ! aussi, j’ai bien entendu un «  M…deeee… !! » Pourtant il y avait rien de compliqué sur cette portion, Patricia qui me rejoint le visage grimaçant après sa pelle à l’arrêt, un moment d’inattention me dit-elle. Le Puy de Dôme noyé dans une légère brume samedi, peint dans un ciel bleu limpide dimanche sera la vedette de ce WE. On le voit de loin, de près il nous transporte dans des pensées bien personnelles. Une au hasard, sur la ‘ Sancy/Puy de Dôme ‘ ( superbe cyclo qui a lieu tous les 2 ans ), à 2 km du sommet un nuage de moucherons nous aveuglait et évitait la fringale à certains ….Que dire de cette vue magnifique au dessus du lac d’Aydat, c’est un mirage, je crois voir plusieurs dromadaires en file indienne au loin dans le désert….Ce sont bien sûr des Puy, tous nommés,  de Bessade, de Monténard, de l’Aiguiller, Baladou ou peut être celui de la Vache ( non pas le pis mais le puy ), de Lassolas, de Mercoeur….Ils culminent entre 1200 et 1400 m . On est en plein parc régional des Volcans, l’air est pur, vif, sain, pas besoin de nos filtres intérieur pour pouvoir le humer. Quand on débouche sur une route des noms de cols routiers bien connus nous indique une position approximative, la Moréno, Seyssat, la Ventouse, la Croix St Morand… Ce dernier est traversé en son sommet et on plonge dans une descente, la dernière de cette 1ère étape, pour rejoindre Le Mont Dore.

 

ACTION !
 
  
  
  

 

LES MONTS  DOME
 

 

 

Après une recharge à l'excellent Gîte d’étape l’Ecir situé au pied des pistes de ski les jambes ne sont pas trop entamées pour rallier Blanzat le lendemain. Le soleil sera omniprésent. Comme la veille mon départ est soutenu jusqu’au 1èr ravito, Alexis est parti devant, il veut arriver dans les premiers, Stéphane et Serge repartent , j’attends Patricia pour finir ensemble cette belle rando. Valérie et Claude sont sur le parcours pour actionner le Canon qui donnera  de bons résultats sur le site du club fuschia, on les retrouvera au repas, merci encore à vous deux pour votre présence sur toutes les manifs auxquelles le club participe, ça fait plaisir d’avoir qqs souvenirs et ceux-là on vous les doit. C’est pas le petit verre de merlot qui m’incite à aller tout droit dans un village, on s’est planté manifestement, Thomas nous a suivi, ça descendait si bien mais il faut tout remonter pour retrouver le bon chemin. Le Puy de Dôme se rapproche, cette fois-ci on sera plus près de lui, dommage qu’il n’est pas prévu au programme, j’adore cette vue à 360° tout là-haut. Tiens des maillots que je connais bien, 6 gars de Ruffey les Echirey ( 10 km nord de Dijon ) nous accompagnent jusqu’au dernier ravito où l’on retrouve notre couple d’organisateurs voisins de table hier au gîte. D’ailleurs j’en profite pour féliciter tous ces hommes et ces femmes qui se dévouent pour nous aider à passer de bons moments. Après une nouvelle erreur dans un autre village, redescente/remontée,  je sens que Patricia va s’énerver au prochain plantage. Heureusement Blanzat est tout proche et se termine pour nous cette Transvolcanique 2008.

 

 

[Texte : André - Photos : André et Pat - Mise en page : Pat]