Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PEREGRINATIONS

PEREGRINATIONS

Menu
RETOUR en arrière 1 Suite - Vive le cyclosport ! L'Arvan Villards

RETOUR en arrière 1 Suite - Vive le cyclosport ! L'Arvan Villards

 

Suite de notre semaine en Maurienne. Cyclosport toujours au programme après l'EdT Modane/Alpe d'huez

A notre programme Ecocyclo, comme un intermède du milieu de semaine, le 14 juillet : 

L' Arvan Villards,

 

Saint colomban des villards

 

saint-colomban-des-villards- Site communes.com

 

 

4° épreuve du beau Challenge Cyclo'Tour Rotor, organisé par LVO (Ludovic Valentin Organisation) et cyclosportive qui emprunte les vallées de....l'Arvan et des Villards, of course! Et qui, cette année, permet aux cyclosportifs de se mesurer aux cols du Glandon et Croix de Fer, Mollard et à la montée sur la Toussuire, par Jarrier. Là encore, grande première pour moi. Je ne connais aucune de ces montées, et je les anticipe avec plaisir. Pour avoir descendu le versant nord du Glandon en voiture, au retour de l'arrivée de l'Edt1 à l'Alpe d'huez, je sais que le haut ne sera pas de tout repos ! Les boys (André et Laulesp) partiront sur le grand parcours, je partirai sur le petit - je n'ai pas leur endurance, ni leur facilité de récup, encore moins leur vitesse de pointe !, et cela me suffira amplement 3 jours après Modane-L'Alpe d'huez.

 

 

 

 

Le 13 juillet, au menu céleste : pluie, pluie et pluie, et aux coups du milieu, grondements de tonnerre ; nos tentes plantées sur le sol du Bois Joli, à Saint Martin la Chambre, au pied du col de la Madeleine, sont devenues bien peu hospitalières. Nous trouvons refuge dans le chalet-bar du camping ; génial, nous pouvons y suivre l'étape du Tour de France du jour, la 11°,  sur grand écran ! La météo désastreuse nous devient indifférente, d'autant que les prévisions sont correctes pour le lendemain. Une fois la victoire de Cavendish dûment commentée, voire regrettée (je ne suis pas une grande fan du sprinter mannois !), direction Saint Colomban où, pour cette édition 2011, se fera le départ (le lieu de départ, et donc le parcours, change d'une année à l'autre mais reste inscrit bien sûr dans le massif des Sybelles  ; pas mal pour éviter tout sentiment de monotonie aux nombreux fidèles de l'épreuve !). Pas grand monde au village, ni aux inscriptions,  il fait encore humide et gris. Mais l'accueil des bénévoles et de  LVO Organisation est chaleureux. Petite marche récréative et zou retour au camping. Assiette cycliste roborative et bienvenue. Rituel des veilles de compétition et "Nite nite to U, have sweet dreams" avant de nous glisser dans nos duvets.

Le 14 juillet, c'est reparti pour un chapelet de cols grimpés au seuil cardiaque et au-delà ! Le plus du jour : nous ne souffrirons pas de la chaleur ! Humidité maximale, ciel plombé, tentes et sièges ruisselants, fraicheur matinale, y'a mieux comme cadre à des préparatifs sereins, mais y'a bon quand même, avons tous trois envie de les faire les montées au programme ! Faut pas lambiner, Laurent alias Laulesp a convoqué toute sa petite troupe EcoCyclo à 8h15 pour la photo. Et il faut s'échauffer auparavant. A St Colomban, nous retrouvons Laurent Derain, Rachel et aussi Serge et Bernadette Guillobez, nos compères de Sud Vélo/Ne Jetez Plus - Ludovic Valentin n'a pas hésité à s'engager en faveur du développement durable de manière forte. La Patrouille se scinde en deux, long parcours dont le départ est donné à 8h30, et petit parcours (départ 9h00). 

 

 

patrouille Arvan Villards - 2

 

AV Rachel

 

Le hic avec le départ à St Colomban : pas de mise en route feutrée possible ! Nous sommes directement dans le vif  de la pente, celle qui nous mène sans ménagements au col du Glandon. Si cela n'est pas un départ sur les chapeaux de roues ! Mais, à part moi, cela n'a pas l'air de gêner grand monde parmi les 124 partants du petit parcours, ou les 112 du grand. Faut dire que y'a du beau monde, jeune, alerte, le mollet bien dessiné, affûté, l'oeil vif et gourmand ! Y'a pas, les régions de Grenoble et Chambéry, la proximité de tous ces grands cols,  ça vous motive un sportif, plus encore un cycliste - ce que me confirme Laurent , résident grenoblois depuis un peu moins d'un an,  et comme l'appétit vient en mangeant.... gourmands de dénivelé qu'ils sont les filles et les garçons du coin !

 

AVBorne col Glandon  -ColduGlandon

 

Gourmande de dénivelé, je le suis aussi, mais n'ai pas leurs qualités athlétiques ! Je vous fais donc grâce des détails sportifs de mon parcours sur l'Arvan Villards ! Je n'en garderai que l'atmosphère brumeuse de cette montée matinale des dix derniers km du Glandon effectuée en solitaire à l'arrière des troupes, la trouée dans les nuages au sommet du Croix de Fer, la descente rafraîchissante et exigeante  mais ô combien alpestre sur St Sorlin et St Jean d'Arves, les premiers hectomètres du col du Mollard où les sensations musculaires étaient aux abonnés absents, la longue descente peu confortable qui suivit la traversée attentive d'Albiez-Montrond, celle  hautement sécurisée de St Jean de Maurienne devenue un jeu d'enfants  grâce aux nombreux et très compétents bénévoles, la partie vent de face souvent en faux plat montant pour rejoindre Ste Marie puis St Etienne de Cuines - tronçon de l'itinéraire qui aurait pu se révéler mortellement ennuyeux car je faisais toujours route en solo mais où j'ai bénéficié de la présence stimulante, bien qu'éphémère !, des costauds du grand parcours qui, lançés à la poursuite les uns des autres avant d'aborder les 10 km initiaux du col du Glandon, me dépassèrent en un souffle. Certains eurent même la gentillesse de m'encourager dans la montée, comme le coureur portant les couleurs d'AG2R La Mondiale : "C'est bien, suffit de garder ton rythme !". J'ai suivi son conseil car mon rythme d'alors en début de montée était relativement élevé (pour moi, that is!).  En fait, j'ai forcé ma nature...et mon rythme habituel, et suis restée à FC max moins 10 bpm en essayant de tourner les jambes sur un braquet pas trop petit, me motivant pour rester haut dans les tours dans l'espoir de maintenir voire creuser l'écart avec une féminine du team Andouard Rotor doublée avant St Etienne. Et j'ai réussi à ne pas laisser aller mon effort ,  maintenu jusqu'à la ligne d'arrivée sans faillir, ce qui fut une source de satisfaction personnelle revigorante ! Et, cerise sur le gâteau, ceci m'a permis de grimper sur le podium des féminines de plus de 50 ans, aux côtés de Marie France Wilmet, néo-cyclosportive belge ultra-sympa (et descendeuse de grande classe à ce que j'ai vu d'elle dans la descente après Albiez Montrond) venue de la course à pied et qui avait courageusement fait le déplacement seule, et de Patricia Dumon.

 

podium Arvan Villards - Laulesp 3

 

Mention  +++++ donc aux parcours de l'AV qui permettent, chose très rarissime en cyclosport, aux plus lents ou moins endurants comme moi, de partager quelques moments avec les comètes filantes que sont les  habitués des premières places dans les classements. C'est très motivant, et enrichissant ! Sans parler du plaisir esthétique pris à les contempler tournant les jambes avec fluidité, bien posés sur leurs machines !

 

Tracé et profil du petit parcours (73 km et non 90 km comme annoncé)

 

 

Ensuite, comme d'hab, restait plus qu'à féliciter les copains bons performeurs du jour retrouvés aux abords de la ligne d'arrivée : Laurent Derain (9° scratch petit parcours en 2h42) ,  Rachel Millerou (3° scratch féminin PP en 3h27). A faire la connaissance de Marie France, qui m'a  très sportivement rejointe pour me féliciter, et à converser avec elle comme si nous nous étions presque toujours connues ou presque !  Puis à attendre (un tout petit peu) les 'oh so brave boys', Laulesp et André, l'un plutôt mécontent de sa prestation et l'autre pas si mécontent que cela car tous deux avaient encore des restes de Modane/l'Alpe d'huez dans les jambes - et puis les nuitées en tente ne sont pas parmi les plus réparatrices, n'est-ce pas ? Surtout dans une telle humidité ambiante !

 

Enfin l'heure de déguster, ou plutôt engloutir !, une succulente truffade. Moment roboratif rapidement suivi des podiums. Puis 'Bye bye everybody'. Et surtout merci pour tout ! Ce fut une bien belle journée de cyclosport, malgré une météo légèrement boudeuse en matinée, journée  en contrepoint à celle vécue lors de l'EdT Acte I, et qui fut rendue possible grâce à une organisation béton, des bénévoles dévoués et souriants et une belle convivialité. Sûr que nous reviendrons, et cette participation à l'Arvan Villards nous a  fortement donné envie de nous essayer au Challenge Cyclo'Tour Rotor institué par LVO - d'autant que Laulesp, classé 3° du challenge dans sa caté avant la 5° manche à venir, n'a pas tari d'éloges quant aux nombreuses qualités des différentes épreuves du Challenge, qui toutes mériteraient une plus large participation.  Bravo à Ludovic Valentin pour ce bel engagement cyclosportif ! Et merci une fois encore à tous ceux et celles qui se sont engagés à ses côtés pour cette Arvan Villards.

La suite : retour au camping sans mollir, levée du camp,  trajet retour sur Vichy pour André et moi, trajet aller sur Issoire pour Laulesp. Fin de notre belle semaine animée en Maurienne.  Le surlendemain, ce sera déjà la veille de l'Etape du Tour Mondovélo Acte II - Issoire / Saint Flour !

 

Quelques liens à suivre :

AV Classement final

Compte-rendu Eco Cyclo de l'Arvan Villards (auteur : Laurent Lespagnol alias Laulesp)

 

[Texte : Pat - Photos : Laurent Lespagnol, LVO, sites divers]