Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PEREGRINATIONS

PEREGRINATIONS

Menu
Préparation aux 24 h du Mans Vélo Solo - 5

Préparation aux 24 h du Mans Vélo Solo - 5

 

PARTIE 5     

AUTOUR DU TOUR DE L'AIN

Rythme et endurance

 

 

Autres aspects de la prépa aux 24h Vélo du Mans

Partie 1 Partie 2   Partie 3 Partie 4  Partie 5

 

Le site du Tour de l'Ain Cyclosportif 2012

 

En guise d' avant-dernière étape avant les 24 h, Nicole avait prévu pour moi du rythme sur le mode compétition et une longue sortie endurance basse ou tempo, avec bien sûr un peu de récup au milieu.

M'engager sur les 5 étapes du Tour de l'Ain, comme André, aurait été risqué question récupération à seulement deux semaines des 24 heures, n'ayant pas encore reconstruit la caisse 'très longue distance' que j'avais en 2007 et 2008. Nous avons donc sélectionné la seconde étape, plate et courte, et celle du lendemain au dénivelé total moins important que les deux dernières étapes. Ce fut un bon choix. Bien sûr, un des objectifs était de passer le plus de temps possible dans les zones cardiaques cibles pour les 24h. Ce que je fis avec entrain.

  Le pont de MontmerleLe pont de Montmerle. Le départ de l'étape 1 fut donné sur les bords de Saône.

 

André et Patrick au Départ Etape 1 Tour de l' Ai-copie-1Le vert Eco Cyclo aux avant-postes

 

Pêcheur inattentif aux cyclosportifs sur le départEt pendant que le peloton cyclosportif s'élançait, à quelques mètres de là....

 

Après avoir accompagné André au départ de l' étape 1, à Montmerle, et y avoir retrouvé les copains du team EcoCyclo, je fis une courte sortie de déverrouillage sans éprouver de regret à ne pas être en train d'en découdre sur les routes type tôle ondulée de la Bresse . La moyenne du peloton de tête fut époustouflante, 42 km/h, et à entendre les récits qui m'en furent faits, cette première distance de plus de 140 km marqua les organismes et les esprits !

 

Etape 2

 

Tour de l'Ain Etape 2 LagneuA Lagneu, au départ de l'étape 2, la première pour moi


Départ Etape 3 à Belley. Avec Robert.Avec Robert

http://apollo0303.free.fr/pages/etangs/imggf/etang07.jpgEtang Chapelier à Versailleux (origine de l'image : La Dombe, ses villages et ses étangs)

 

Le départ de l'étape 2 (83 km), donné le mercredi 8 août  à 10h00 à Lagnieu, fut également des plus rapides. Voulant éviter tout risque de chute, je me suis laissée glisser vers l'arrière où je me suis intégrée à un petit groupe d'une quinzaine d'unités, dont deux autres féminines fort sympathiques, l'une originaire de Belgique et l'autre de Suisse. La plupart d'entre nous prirent des relais actifs, sans rechigner, et de l'avis général à l'arrivée, après un final rapide avant la mise en orbite pour le sprint, nous étions fort satisfaits des quelques heures passées ensemble. J'étais en forme et ai bien contribué à l'avançée de notre petit peloton. L'itinéraire fort plat recelait tout de même quelques bosses, et nous a menés à travers les étangs des Dombes - ce fut charmant. Et le repas  partagé ensuite avec Franck et Thierry, deux de mes compères enthousiastes du matin, nous permit de faire plus ample connaissance et de nous promettre de nous retrouver sur le vélo sans trop tarder !

 

Mes données sur Strava :

 

Le classement de l'Etape 2 du Tour de l'Ain Cyclosportif 2012

 

 

Etape 3

 

Etape 3 Tour de l'Ain - Départ BelleyNotre Team EcoCyclo au départ de Belley

Avec Laulesp au départ de Belley - Etape 3Avec Laulesp

http://michelcolmard.free.fr/images2009/Cerdon-pano-haut.jpgRoute menant au col du Vieux Cerdon (origine : blog de Michel Colmard)

 

Le lendemain, mercredi 9 août, après un lever très matinal, nous quittions Villefanche pour quelques heures de conduite afin de laisser une voiture au camping de Nantua avant de  rebrousser chemin en direction de Belley, capitale du Bugey. Départ donné à 10h00 du matin, heureusement pour nous. D'autant que le menu de la journée s'annonçait plus indigeste que celui de la veille ! Annonçé pour 148 km, le kilométrage final fut largement excédentaire pour certains - ceux des cyclosportifs qui pâtirent d'une erreur d'aiguillage lors du retour sur Belley, à la fin de la petite boucle initiale. Certains, ceux du second groupe, ont parcouru 172 km au total, d'autres comme moi 163 km. Mais l'organisation n'a pas tenu compte de ce 'détail' dans son classement de l'étape et le classement final ! Peu m'importait, mais j'imagine que pour d'autres la pillule fut un peu plus amère.

Qu'à cela ne tienne, le parcours fut splendide. L'occasion de découvrir le col de la Lèbe puis celui du Vieux Cerdon, dont je ne suis pas prête d'oublier les pentes raides et surchargées de chaleur. Mais l'ambiance fut vraiment extra, tant parmi le petit groupe de  cyclosportifs avec qui j'évoluais de temps à autre, que parmi les supporters des pros venus se poster en avance sur les bords de route. A noter, l'excellent état d'esprit de 2 des animateurs du groupuscule que j'avais réussi à accrocher au terme d'un violent effort au haut de la première côte : les dossards 1 et 2 - Eric Leroux et JFrançois Klatovski. Suite à l'erreur de parcours, nous nous retrouvâmes au sein d'un peloton imposant, qui explosa dès les premières pentes du col de la Lèbe. Ayant été rattrapée par eux avant Jujurieux, je les perdis à nouveau dans le Vieux Cerdon mais ils me rejoignirent à Izenore où nous fûmes pris au milieu de la caravane publicitaire , les oreilles mises à mal !! Le calme ombragé de la côte de Cessiat fut bienvenu avant mon dernier effort solitaire du jour, les 20 derniers kilomètres effectués sur le mode contre-la-montre.

Donc cette étape 3, la première des 3 étapes fort montagneuses, fut une belle journée de cyclosport comme je les aime ! Néanmoins, carton rouge aux cyclosportifs/cyclosportives qui se prennent pour des coursiers/coursières (ou des pros ?!)  et postent conjoints et enfants ou potes de club à différents endroits du circuit pour être ravitaillés au vol, alors que des ravitaillements étaient prévus par l'organisation et que des fontaines coulaient dans chaque village traversé.  Je trouve que ceci est d'un ridicule consommé et montre bien que certain(e)s n'ont aucun recul sur leur pratique. Ce qui devient plus éclatant encore dans les cas de tricherie (parties de parcours zappées ; 'coureurs' accrochés à leurs voitures ; féminine poussée dans les cols) dont certains s'entretenaient à l'arrivée et qui semblent avoir alourdi l'atmosphère de ce Tour de l'Ain Cyclosportif 2012 et donnent une image désolante de l'éthique cyclosportive !

Mes données sur Strava :

Classement de l'Etape 3 du Tour de l'Ain Cyclosportif 2012 (mais comportant de très nombreuses erreurs)

 

 

Classement général du Tour de l'Ain Cyclosportif 2012 à trouver ici.

 

Endurance Solo

Les deux jours qui suivirent, j'emmenais André au départ et/ou le récupérais à l'arrivée (pas facile la mise en place logistique pour ces courses à étapes !). Entre-temps, j'appliquais les préconisations de Nicole à la lettre - une séance endurance basse et une dernière longue séance à vélo (plus de huit heures).

 

Vue sur SeptmoncelMontée vers Molunes : panorama sur Septmoncel, village-arrivée de l'étape 3

En descendant le col de Cuvéry. Panorama sur le massif duEn descendant le col de Cuvéry : panorama sur le massif du Mont Blanc

Panorama descente col CuveryEn descendant le col de Cuvéry - Nuage en rando solo !!

 

Cela me donna l'opportunité de revenir sur mes pas et de me nourrir à satiété des paysages du plateau du Retord  et du Valromey (Haut Bugey) - un lieu qui me touche profondément. Et de découvrir un tout petit peu de ce magnifique Haut Jura, et de revenir à mes souvenirs d'ado, lorsque nous passions des journées entières à skier les pistes bosselées de Lélex, mon frère et moi.

 

En montant sur les Granges du PoizatPanorama de la montée sur les Granges du Poizat

Lama sur le plateau du RetordLama contemplatif sur le plateau du Retord

Prairie et hameau de la Chapelle du RetordPrairie et hameau de la chapelle du Retord

 

Quelles régions fabuleuses pour les passionnés de voyage itinérant ! A n'en pas douter, j'y retournerai !!

Et voilà, la prépa aux 24h du Mans est bouclée. Ou presque - ne reste plus que la phase d'affûtage !

Et ensuite, qui vivra verra !!! Que sera sera ! Alea jacta est !! Whatever happens, I'll do my utmost to welcome it!

 

 

[Texte : Pat - Photos : Pat, Laurent Lespagnol, Patrick François ; voir liens vers sites d'origine]