Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PEREGRINATIONS

PEREGRINATIONS

Menu
Iditarod Trail Invitational 2014 : suivi de la course

Iditarod Trail Invitational 2014 : suivi de la course

 

 

Point n° 8 : le vététiste ultra Jeff Oatley  franchit la ligne d'arrivée à Nome, après 1600 km, en  10 jours 2 heures et 53 minutes. Une victoire historique ! 

 après-midi 5 mars, Alaska -  nuit  7 mars, France)

 

1970413 10202325200224469 686297366 n 

 

Record de l' Iditarod Trail VTT battu d'une semaine ! Jeff Oatley devient une célébrité alaskane incontournable, et sa performance éclipse la mythique course de chiens de traineaux éponyme. 

Lui et Heather Best, sa compagne, forment un sacré couple de vététistes ! Cela doit être quelque chose de les voir à l'entrainement sur les pistes enneigées ! 

Jeff Oatley aura été trop rapide pour pouvoir être doublé par les premiers compéttieurs de la course en ehiens de traineaux, ce qui était son rêve. Ayant jusqu'ici toujours participé à la version 350 miles, il n'avait jamais eu cette chance-là. 

Aidan Harding devrait arriver dans la journée (France) à Nome. A suivre ! 

 

Article à lire dans le Newsminer.com sur ce record historique de Jeff Oatley     



 

Point n° 7 : Jeff Oatley reparti de Elim, avec une confortable avance sur le Britannique Aidan Harding, pour boucler l'ITI 1000 miles en un temps record de (moins de) dix jours

 fin soirée 4 mars, Alaska - matin 5 mars, France)

 

 

Capture d’écran 2014-03-05 à 07.03.23 

La position de Jeff Oatley    

Article sur sa formidable avancée dans le Newsminer.com

 

 

Le classement de l' ITTI 350 miles : seul Peter Ripmaster n'a pas encore rejoint McGrath

 

 


 

Point n° 6 : Jeff Oatley en tête de l'ITI version VTT 1600 km ; Harding et Hofstetter à sa poursuite. 

 ( fin soirée 1 mars, Alaska - matin 2 mars, France)

 

Sunrise before McGrath - Jay Cable

Lever de soleil, avant McGrath - Photo de Jay Cable (extraite de son album sur Facebook)

     

Classement provisoire de l' ITI 350 miles

(Knik Lake/Anchorage - McGrath) 


3 vététistes en partance pour Nome ont choisi d'arrêter définitivement à McGrath (casse matériel ou état de santé) et sont donc classés sur la distance 350 miles (560 km) : l'italien Dario Valsesia, Alan Sheldon et Sean Grady. 

A NOTER : la résidente de Fairbanks, Alaska, Heather Best termine 9° scratch et première féminine en un temps record de 2 jours 14 heures et 13 minutes. Elle a battu le record établi par la reine de l'ultra vtt américaine, Eszther Horanye et l'a amélioré de 24 heures. Quelle réussite pour cette ancienne joueuse de basket-ball et volley-ball de haut niveau ! Gageons qu'elle doit savourer sa victoire, et le repos, tout en suivant la course de son époux Jeff Oatley qui n'en a pas encore tout à fait fini avec l' ITI 1000 miles !

 

 

Les féminines sur l'ITI 1000 miles (Knik Lake/Anchorage - Nome) 

En VTT, la jeune italienne Ausilia Varini a quitté McGrath il y a environ 12 heures, et débuté son long périple jusqu'à Nome, en compagnie de Sebastiano Favaro lui aussi engagé sur la distance reine. 

En course à pied, Ann Ver Hoef a dû se résoudre à abandonner à Nikolaï suite à la destruction de sa luge. Quant à Loreen Hewitt et Jill Homer, qui se retrouvent donc en tête du classement féminin, elles sont arrivées à Nikolaï début de soirée 1° mars (heure Alalska). A suivre : repartiront-elles de ce dernier point de contrôle sur l'ITI 350 miles ensemble ou séparément ? Il semble toutefois que toutes deux, et leurs compagnons, ont décidé de faire route ensemble. Et dire qu'il leur reste encore plus de 1300 km à effectuer, après déjà 7 jours sur la piste de l'Iditarod  ! 

 

 

Ce dimanche, se fait le vrai départ de la course de chien de traineaux.

A suivre ici ! 

 

L'album ITI 2014 du vététiste Jay Cable (classé 10° ITI 350 miles) sur Facebook

 

 

 


 

Point n° 5 : David Johnston, nouveau détenteur du record  en course à pied de la course alaskane ITI 350 miles

( 27 février, Alaska)

 

 

Le coureur à pied  ultra David Johnston est allé jusqu'au bout de son rêve ! Et même au-delà, puisqu' au terme d'un exploit sans précédent, il a bouclé la version courte de l'Iditarod Trail Invitational en 4 jours, 1 heure et 8 minutes, et a donc amélioré le record de Riefenstuhl, établi en 2005, de presque 14 heures. Pour nombre de compatriotes alaskans de Johnston, ceci est un des plus beaux exploits sportifs jamais accomplis par l'un des leurs. 

Il a parcouru les 350 miles à raison de 85 miles jour, ce qui équivaut à 3 marathons par jour, sur 4 journées consécutives. Et ceci seul, dans le froid alaskan, de jour et de nuit, sur une piste enneigée souvent réduite à une monotrace pleine de trous et de bosses. Et en trainant derrière lui une luge remplie des victuailles, boissons, vêtements et matériel de bivouac, nécessaires à cette odyssée. Car l' ITI le veut ainsi, tous les compétiteurs sont en autonomie complète, et ne peuvent recevoir aide et assistance que lors de leurs arrêts aux points de contrôle. 

 

 

INVITATIONAL 01 

David Johnston en course (Photo extraite de l'article de Craid Medred, journaliste à l'Alaska Dispatch)

 

sled

      La luge trainée par Johnston sur les 350 miles


 

 


 

Point n° 4 : le record VTT de la course alaskane ITI 350 miles est pulvérisé 

(25 février au matin, en France)

 

 

Vainqueur : Kevin Breitenbach en 2 jours 4 heures et 43 mn, 14 heures de moins que le  temps record établi en 2013 par Jay Petervary !

Second : Tim Bernston en 2 jours, 5 heures et 4 mn, 13 heures trente de moins que le record ! 

 


 

Mise à jour mi-journée ici, en France :

 Troisième : Alec Petro en 2 jours, 7 heures et 10 mn, 11 heures de moins que le record 

C'est historique !

Six autres vététistes, inscrits sur l' ITI 350 miler, sont repartis de Nikolaï quelques heures après Petro. Basinger ne devrait plus tarder de rallier l'arrivée, probablement déçu de n'avoir pu peser sur la course de manière significative. Derrière lui, la bataille va être de toute beauté : Tri, Lambert, MacFadden et Peterson étant coude à coude. Quant à la première féminine, Heather Best, repartie seule de Nikolaï à 22h15 (mi matinée pour nous), il lui faut faire face à une dernière étape de nuit, en solo. Quel courage, quelle détermination ! Il est évident qu'elle est partie à la poursuite du record de Eszter Horyanie, qui suit la progression de Heather avec attention, car elle se doute bien que son propre record établi en 2013 va être atomisé. Elle rejoindra probablement McGrath entre le milieu et la fin de l'après-midi pour nous, fin de nuit ou petit matin en Alaska. 


 

LEADERBOARD


      CARTE DE SUIVI DES PARTICIPANTS VTT et CAP  

(sur XCtrails.org ; remerciements à Armin)


Pour se donner une idée de cette performance incroyable : Breitenbach et Bernston ont mis 2 à 4 heures de moins que les premiers équipages de la course de chiens de traineaux, pour couvrir les mêmes distance et itinéraire. 

Quant à Alec Petro, parti une heure plus tard que ses 2 compagnons de route du dernier point de contrôle à Nikolaï, il ne devrait pas tarder d'arriver à McGrath, et ainsi battre lui aussi le record de Petervary. 


Tim, Kevin and Alec - Photo de Adam

Bernston, Breitenbach et Petro hier, entre Rohn et Nikolaï

 

Basinger, Tri et Lambert, les poursuivants esseulés du trio de tête, ne sont toujours pas repartis de Nikolaï où ils se reposent. Une chose est certaine : ils ne pourront pas finir à moins de 6 heures des trois premiers !

Sur le front de la course à pied, Johnston fait rage ! Parti de Rainy Pass Lodge, gîte d'étape au sommet du Rainy Pass, il est à l'heure qu'il est en train de poursuivre sa charge dans les montagnes de l'Alaska Range et possède 7 heures d'avance sur son temps de 2013. Prochain point de contrôle, Rohn. Il est évident que Johnston s'est lui aussi donné pour mission de faire tomber le record établi par Steve Reifenstuhl en 2005, 4 jours et 15 heures.  

D'ores et déjà, il est clair que l'édition 2014 de l'Iditarod Trail Invitational restera dans les mémoires ! 

 

En attendant d'autres nouvelles de la course :

le dossier en ligne du quotidien Alaska Dispatch (articles, interviews, vidéos et photos) sur la mythique course de chiens de traineaux, l'Iditarod, dont le départ se fait ce weekend. De nombreux équipages sont déjà à Anchorage. 

 

 


 

Point n° 3 : après 2 jours de course à vtt

Le trio de tête monopolise toute l'attention

(24 février début de nuit, en France)


Leaderboard


L'Invitational suit son cours rapide, très rapide même puisque le record Knik Lake-Mc Grath (2 jours, 19 heures et 16 mn) établi par Jay Petervary en 2013 est en passe d'être battu . Mais la course n'est pas finie !


Out of Rohn - Borealis

Le trio de tête (Photo de Adam Miller)

Le trio de tête semble indissociable : Tim Bernston, d'Anchorage, Kevin Breitenbach, de Fairbanks, et Alec Petro, le non Alaskan puisque venu du Massachussets, ne se sont pas quittés depuis le départ. On s'attendait à ce que Petro ait du mal à suivre le rythme des 'jeunots' que sont Bernston et Breitenbach au regard de sa cinquantaine bien sonnée mais il n'en est rien ! Alec Petro est le premier à avoir rallié Nikolaï, dernier point de contrôle avant l'arrivée à McGrath, ce qui laisse présager une arrivée à McGrath début de soirée (la nuit pour nous en Europe). Demain matin, nous saurons donc qui de ces trois vététistes aura remporté l'Iditarod Trail Invitational 350 miler, édition 2014 !

Après l'étape redoutée Finger Lake-Rohn, dont l'itinéraire passe par Rainy Pass, l'une des sections les plus dangereuses de l'Iditarod Trail, les trois vététistes - des 'fat bikers' en réalité - viennent d'en finir avec un secteur où la progression est très difficile, aux abords de la rivière Kusokwim, puis dans les monts Farewell et enfin dans la plaine dénudée et battue des vents, là où les compétiteurs doivent affronter les températures les plus froides. Certains espèrent une remontée spectaculaire de Basinger sur le trio de tête entre Rohn et Nikolaï, mais ses deux heures de retard ne seront pas si faciles à combler. Quant à Lambert, rookie canadien sur l' Invitational, qui faisait route avec Basinger, il devrait lui suffire de continuer solo à un bon rythme pour conserver sa  5° place, devant Jay Cable.


A propos de cette seconde journée de course : 

Un très bel article de Craig Medred dans l'Alaska Dispatch

Article de Tim Mowry dans Newsminer.com 

 

 


 

Point n°2 : après 36 heures de course sur l'ITI

(mi-course)

 

Photo de Dan McDonough 

(Photo organisation ITI)

 

Contre toute attente, des conditions météo favorables et une neige fraichement tombée qui fait le bonheur de tous ! Promesse d'une course ultra-rapide, au moins jusqu'à McGrath, et de nouveaux records. 

 

IDITA Départ Knik Lake

      Au départ de Knik Lake dimanche 23 février (Photo : organisation ITI)

 

Leaderboard

Côté vététistes, deux courses en une. Celle de Knik Lake à Mc Grath, 350 miles : un solide trio de tête composé des deux alaskans Bernston et Breitenbach, qui s'étaient déjà fort bien comportés en 2013, et de Petro. Ils ont déjà pointé ensemble aux 4 points de contrôle de Yentna, Skwentna, Winterlake et Puntilla.


The 4 leaders at Rainy Pass Lodge

Les leaders à Rainy Pass Lodge (Photo : Borealis Bikes)

 

Ils semblent faire route ensemble, pour combien de temps ? Ils ne devraient plus tarder d'arriver à Rohn, 5° point de contrôle. Pete Basinger, déja vainqueur de l'ITI 350 miles à plusieurs reprises, est en retrait et fait route seul, à un peu plus de 2 heures du trio de tête. La première féminine, la solide alaskane Heather Best, avec 7 heures d'avance sur le record établi l'année dernière par Ezster Horyani, est à 5 heures des leaders et fait route avec son époux, Jeff Oatley, qui a visiblement réussi à ne pas se mêler à la bagarre des hommes de tête comme il en a toujours eu l'habitude - la perspective des 3 semaines de course pour rejoindre Nome a dû l'assagir ! 

 

Idita - 2 riders between Winterlake and Skwentna

Deux vététistes entre Skwentna et Rainy Pass Lodge (Photo aérienne de Dan Bailey) 

 

Les positions des vététistes engagés sur la course Knik Lake-Nome, 1000 miles : Oatley et Hoffstetter sont en tête, sans surprise, et ont visiblement décidé de faire cause commune. En 3° position, on retrouve l'ultra britannique Aidan Harding qui semble prendre son temps, avec raison. L'italien Dario Valsesio suit ce beau monde mais son arrêt prolongé au contrôle de Winterlake ne présage rien de bon. Quant à l'étonnante jeune italienne, Ausilia Vistarini, première féminine en course pour Nome, elle ne devrait pas tarder de rejoindre le 3° point de contrôle, celui de Winterlake. 

 

Idita - Tim and Loreen Hewitt

Tim et Laureen Hewitt, partis pour 1600 km (Photo de Dan McDonough)


Côté coureurs à pied, c'est David Johnston qui est largement en tête, sans surprise là non plus, puisque son objectif est de faire tomber le record établi à 4 jours et 15 heures en 2005, par Steve Reienstuhl, pour la distance Knik Lake-McGrath. Et si sa forme éblouissante de la Susitna 100 se confirme, il pourrait fort bien aller jusqu'au bout de son rêve. Un groupe de coureurs à pied engagés sur les 1600 km, Knik Lake-Nome, semble s'être constitué à l'arrière : on y retrouve des coureurs expérimentés de l'ultra et du grand froid alaskan comme Tim Hewitt et sa femme Loreen, Anne Ver Groef. Quant à Beat Jegerlehner et Jill Homer, ils sont un peu en retrait, Jill devant éprouver quelques difficultés. 

 

Article du quotidien Alaska Dispatch sur le premier jour de course

Album photos sur Flick'R

 

(Toutes les photos de cet article ont été postées sur la page Facebook de l'organisation de course et sont publiées ici avec l'autorisation de Kathi Merchant)



Point n°1 : 10 h AVANT le départ 

 

Dimanche 23 février à 14h00 à Knik Lake, Alaska  : départ de l'Iditarod Trail Invitational, la course ultra pour vététistes, coureurs à pied et skieurs organisée par le couple Merchant, limitée à quelques 50 participants et dont l'itinéraire suit celui de la célèbre course éponyme de chiens de traineaux. Deux distances : 560 km ou 1600 km. De Knik à Mc Grath, ou de Knik à Nome, via Ruby, Galena et Nulato en cette année paire. 

 

Capture d’écran 2014-02-23 à 11.47.42 

 

La température, trop douce, inquiéte les participants plus qu'elle ne les rassure. Beaucoup s'attendent à une édition particulièrement difficile en raison des conditions météo, qui peuvent changer à tout moment, et des conséquences sur la nature du terrain. 

Cette édition devrait donc être particulièrement palpitante, d'autant que pas moins de 23 participants partent pour la distance royale, et donc pour 3 à 4 semaines de course en autonomie dans l'une des contrées les plus hostiles du monde. 

Pour se mettre dans l'ambiance :

- l'article paru dans le quotidien Alaska Dispatch

- un autre article paru sur Trail Running, avec une interview de Beat Jegerlehner, trailer ultra d'origine suisse et habitué des grandes épreuves trail en Europe ; et une autre interview de Loreen Hewitt dont le mari Tim Hewitt est une figure légendaire de l'ITI. Tous trois sont engagés sur la distance de 1600 km. 

- un article de l'Anchorage Daily News sur le coureur ultra David Johnston, vainqueur de l'édition 2013 de l'ITI

- une présentation des 4 résidents de Fairbanks (Jeff Oatley, Heather Best, Kevin Breitenbach et Jay Cable) engagés à VTT sur une des distances de l'ITI dans un article paru sur le quotidien en ligne Newsminer.com

- la liste des 54 participants, dont 13 européens (britanniques, italiens et tchèques), et les liens vers leurs blogs

- le forum de discussion