Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PEREGRINATIONS

PEREGRINATIONS

Menu
La Time Megève Mont Blanc 2009 de Dominique

La Time Megève Mont Blanc 2009 de Dominique

 


Le week end n'a pas très bien commencé car je me suis fait prendre en excès sur l'autoroute... et j'ai cassé une roue samedi soir vers 18h30. Par chance, j'ai trouvé une paire de ksyrium d'occase avant la fermeture des stands... Voilà pour la partie "anecdotes"!


Météo superbe le samedi et le dimanche.

Départ 8h30 à Megève, descente sur Flumet et on attaque les Aravis. On est encore bien frais et ça passe bien. Je suis toujours étonné d'entendre des gars souffler comme des "bœufs" dès le premier col mais il est vrai qu'il y a aussi un parcours de 85 et un autre de 115.

Sommet des Aravis, je passe le ravito et j'attaque la descente..

C'est ma première sortie montagne de l'année et je descends extrêmement mal. Les gars qui me doublent doivent se demander ce que je fais là! Impossible de trouver une trajectoire et je freine beaucoup trop. Bon tant pis, je suis venu me faire plaisir, pas faire un chrono donc je descends comme je le sens (il est vrai que je ne le sens pas vraiment...).

Après passage à la Clusaz, Saint jean de sixt et on remonte la Croix Fry avec quelques bons pourcentages mais je m'applique à bien tourner les jambes et tout  va bien.

Au sommet de la Croix Fry, petit détour pour accrocher à ma collection de cols le col du Merdassier (nom fort poétique!).

Après quelques kms en aller retour et 12' (j'ai regardé pour décompter du temps final...), je rejoins le parcours. Deuxième descente, ça a l'air d'aller mieux. Petite remontée sur les Aravis, je discute avec un gars qui a un maillot Luc Alphand et je m'aperçois que c'est une connaissance de ma copine Nathalie de Jausiers.. Le monde est petit!!

 


La 3ème descente est plus sûre et je réalise qu'il faut un peu de temps pour retrouver les sensations propres à la montagne, que ce soit le coup de pédale ou la descente. Après je ne connais pas la route.


La montée de Bisanne est longue 16 km et les derniers kms commencent à peser un peu dans les jambes. Je cherche le haut.. c'est révélateur!!

Passage aux Saisies. Un ravito auquel je m'attarde un peu: il y a saucisson et fromage; bonne idée. Là, je réalise que je peine depuis un moment car la douleur du névrome de Morton (qui me gêne beaucoup aussi en course à pied) est de retour. J'essaie de ne pas y penser et je repars pour 1km environ de bosse et une descente pas facile avec gravillon et virages piégeux nous attend jusque dans la vallée (où il fait TRES chaud!). Je bouge mes orteils dans tous les sens dans les chaussures mais c'est vraiment très pénible. Il reste 16 km de remontée jusqu'au col des Saisies. Là, ça commence à faire sérieusement mal aux jambes et la brulure aux pieds m'obsède et m'empêche de rouler souple et décontracté (sic..). Enfin, quand on est patient les kms finissent par passer mais je suis limite d'une crampe dans les derniers kms (c'est seulement la 2ème fois que ça m'arrive: la première c'était lors du Valence Gap par grosse chaleur aussi: il faudra s'en rappeler). Je gère, un petit arrêt au ravito et retour sur Megève.

Encore une petite anecdote: si je soustrais le détour au Merdassier, mon temps est de 7h05 environ..étonnant car je me rappelle avoir lu dans ton CR que tu avais fait 7h environ aussi (au passage, bravo!).

Les chiffres: 153 km et 4000 m de D+. Des bonnes sensations dans l'ensemble mais il est clair qu'il va falloir absolument que je me fasse opérer avant d'envisager de l'ultra en vélo.

 

Dominique (14 juin 2009)