Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PEREGRINATIONS

PEREGRINATIONS

Menu
Brevet du randonneur bourguignon

Brevet du randonneur bourguignon

Dimanche 5 octobre 2008 : Randonnée pédestre organisée par le Club Alpin Français de Dijon - le Brevet du Randonneur Bourguignon.
Distances proposées : 100 km, 35 km, 25 km, 18 km, 12km et 7 km.

Ma première participation à une randonnée pédestre organisée (25 km) et ma première marche de plus de 5 heures. En préparation de nos deux objectifs randonnée pédestre Off Season : le Sentier Batier en une seule étape (ce plan-ci est celui d'André, donc forcément très déraisonnable) et la SaintElyon, rando nocturne en avant-première de la célèbre course à pied  (ce plan-là c'est plutôt le mien, donc forcément plus raisonnable).

C'est la première année que nous nous essayons à la randonnée pédestre. Nous aimons tous les deux la rando à bonne allure, avec du dénivelé. Et autour de Dijon, nous avons de quoi faire question dénivelé !! Beaucoup plus que dans la montagne bourbonnaise .
A cause des combes qui marquent si généreusement le relief de l'arrière-côte dijonnaise.
Jugez-en plutôt : le sentier Jean Sage (rando balisée effectuée il y a une semaine, troisième grande étape de notre prépa) cumule 1700 m de dénivelé pour 28 km.
Quant au Batier, du même accabit que le Jean Sage, il fait 51 km. Le dénivelé total risque d'être sévère.

Le Jean Sage nous a occupés 8h30. Le Batier devrait nous occuper une bonne quinzaine d'heures.
Nous retrouvons donc là des durées de très longue distance cycliste - une manière  de ne pas rompre pendant six mois avec les portes mentales entrouvertes à l'occasion des épreuves ultra.
Sans pour autant solliciter l'organisme de manière outrancière à cette période de coupure puis de reprise du foncier.
Le cardiaque se repose, mais est néanmoins un peu sollicité, sans trop, lors des montées très pentues. Idem pour les muscles, avec l'avantage de solliciter à la fois les chaines postérieures et antérieures des muscles inférieurs, mais également les muscles supérieurs, notamment ceux des épaules et des bras avec l'utilisation de deux bâtons.
Autre avantage des bâtons : le dos est soulagé, de même que les articulations des genoux ; sans parler du plus au niveau de la sécurité en descente. Enfin, parmi les bienfaits que nous avons déjà constatés au niveau musculaire : le travail de gainage occasionné par les descentes.
Bien sûr, il nous faut attendre la reprise du vélo, voire davantage, pour établir un vrai bilan des apports de nos activités de randonnée pédestre. So wait and see!
Une chose est sûre, pour l'instant c'est tout bénef. Et nous sommes tous les deu x à fond dedans !!

Bon j'en reviens à mon sujet initial : la randonnée organisée de main de maître par le CAF. Ce ne fut que du plaisir de bout en bout, malgré des pieds quelque peu malmenés les deux dernières heures (ma faute, avais des running pas mal usées...depuis me suis équipée !). J'ai bouclé les 25 km en 5 heures (me suis hâtée car le Crazy Gone était sur les routes de la 508 et je voulais revenir au plus vite pour suivre sa progression sur internet !).
L'itinéraire, dans ses très grandes lignes : départ de Marsannay, Corcelles les Monts, Flavignerot, la Rente de Chamerey, Fixin, Couchey - en passant par les combes bien sûr.

Et ci-dessous les photos de quelques uns des paysages traversés. Un enchantement.
Et la rencontre avec Kelly, jeune Braque de Weimar aux pas dansants.

 
   
   
   
   
   
   

   
   
   
 


[Texte, photos et mise en page : Pat - 26 oct 2008]