Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PEREGRINATIONS

PEREGRINATIONS

Menu
Du côté de chez Robert, à Tullins-Fures

Du côté de chez Robert, à Tullins-Fures

Samedi 2 avril

J’ai RV avec Robert, alias Fausto sur son vélo, à Tullins-Fures (38). A 7h30 chez lui.

Robert, je ne le connais que bien peu - nous sommes tous les deux des membres de la Team Mont Ventoux, et nous nous étions rencontrés au sommet du col au-dessus de Lus-la-Croix-haute, lors d'un BRM 400 organisé par JPB, il y a deux ans. Lui et Franco m’avaient ensuite rattrapée et nous avions effectué une belle partie de manivelles jusqu’à Sisteron, tout en échangeant quelques propos sur nos passés cyclistes respectifs - ce qui nous avait permis de nous trouver un terrain d’entente immédiate !

Depuis, nos échanges s’étaient poursuivis via FB ou Strava ou Pérégrinations. Clair que nous avions quelques points en commun, à commencer par la passion du vélo et des constructeurs de cadres italiens !

Sur la route le matin et sur le pont l'après midi - Crédit photos : Robert
Sur la route le matin et sur le pont l'après midi - Crédit photos : Robert
Sur la route le matin et sur le pont l'après midi - Crédit photos : Robert

Sur la route le matin et sur le pont l'après midi - Crédit photos : Robert

Et puis le Cyclo Club de Tullins-Fures est célèbre parmi la communauté des cyclo-blogueurs de Rhône-Alpes ! Le blog tenu par Jeff, membre particulièrement actif et emblématique du club, était une plateforme d’échanges incontournable. La geste cyclo tullinoise n’avait donc aucun secret pour moi, sans avoir même jamais mis les pieds dans ce petit coin de France et du Dauphiné, et bien sûr sans avoir participé aux deux randonnées renommées organisées par le CC Tullins-Fures : la Randonnée de la noix, et la Randonnée des coteaux.

J’étais donc ravie que Robert m’invite à le rejoindre, ainsi que ses copains de club, pour une rando-balade de 165 km en Drôme des collines et dans la vallée de l’Isère. Encore plus ravie lorsque j’appris que Alice, autre féminine de la Team Mont Ventoux, avait décidé de se joindre à nous afin d’accumuler quelques kilomètres avant son départ pour une semaine de vélo en Espagne.

Un bout de Vercors, souvent en toile de fond

Un bout de Vercors, souvent en toile de fond

Retour à Tullins-Fures : je suis à l’heure. Un petit quart d’heure pour faire la connaissance de Chrystèle, la charmante épouse de Robert, avaler un bon kawa, et nous nous rendons au lieu de RV, juste à côté. Présentations rapides, à l’issue desquelles j’avais déjà oublié la plupart des prénoms - hopeless, diraient les British. Heureusement, deux visages me sont connus : celui d’Alice, et celui de Franco, rouleur rapide et infatigable et autre membre de la Team Mont Ventoux. Mais nous avions un certain nombre d’heures à passer tous ensemble et ma machine à mémoriser aurait fait son oeuvre d'ici la fin de journée, c'était certain !

Les 'acteurs' en pause mi-matinée
Les 'acteurs' en pause mi-matinée
Les 'acteurs' en pause mi-matinée
Les 'acteurs' en pause mi-matinée
Les 'acteurs' en pause mi-matinée

Les 'acteurs' en pause mi-matinée

Les 'actrices' sur la route ou en pause - Crédit photos : Robert
Les 'actrices' sur la route ou en pause - Crédit photos : Robert
Les 'actrices' sur la route ou en pause - Crédit photos : Robert
Les 'actrices' sur la route ou en pause - Crédit photos : Robert

Les 'actrices' sur la route ou en pause - Crédit photos : Robert

Immanquablement, en mon for intérieur, je n'ai pas manqué de dessiner une galerie de portraits très personnelle et à grands traits de mes compagnons du jour, après plus de huit heures à pédaler en compagnie de Titi (le concepteur du parcours), Charlie (le propriétaire d’un ‘gravel’ sans le savoir), Guy (le trésorier qui sait délier les cordons de la bourse, et mon compagnon de montées), Dominique (le grimpeur ailé), Thibault (le benjamin de la troupe, si facile sur tous les terrains), Jojo (qui a trouvé les derniers kils un peu difficiles), et enfin Thierry, Jacques et Jean-Luc (rouleurs puissants que la longue distance ne semble guère effrayer).

Quant à Robert, Alice et Franco, j’ai affiné ce que je savais déjà d’eux. Que du bien, cela va sans dire. Robert, grand et délié sur son Bianchi, et au coup de pédale si facile malgré une entame de saison retardée, qui a toujours le souci du bien-être de tout le monde, et rayonne de bienveillance heureuse, est redoutable d'efficacité. Franco, le passionné de longue distance qui ne semble pas savoir ce qu'est la fatigue, et qui vous lâche au train dans toutes les montées, l'air de rien et avec élégance, est d'un calme imperturbable empreint de vraie sérénité. Alice, si vivante et entière, et dont la compagnie enthousiasmante et revigorante colore le rapport aux autres d'un naturel immédiat et inimitable, est douée de capacités peu ordinaires - je gage que si elle poursuit son entrainement cycliste sérieusement, le BRM des Vosges et Les 7 Cols ne devraient lui poser aucun problème.

La pause déjeuner ! - Crédits photos : Robert et Pat
La pause déjeuner ! - Crédits photos : Robert et Pat
La pause déjeuner ! - Crédits photos : Robert et Pat
La pause déjeuner ! - Crédits photos : Robert et Pat
La pause déjeuner ! - Crédits photos : Robert et Pat
La pause déjeuner ! - Crédits photos : Robert et Pat
La pause déjeuner ! - Crédits photos : Robert et Pat
La pause déjeuner ! - Crédits photos : Robert et Pat

La pause déjeuner ! - Crédits photos : Robert et Pat

Tracé et profil de notre randonnée balade

Tracé et profil de notre randonnée balade

Nous étions treize et nous avons partagé le froid brumeux et matinal, les heures et les kilomètres à vélo, la respiration parfois difficile dans les nombreuses montées et les parties de manivelles en descente.

Nous avons partagé la splendeur de certains paysages en fin de matinée dans la Drôme des collines, et en après-midi dans la vallée de l’Isère, avec le Vercors en toile de fond, une fois que le soleil se fut décidé à nous bénir de sa chaleur rayonnante.

Nous avons partagé de nombreuses pauses joyeuses, celle de midi notamment où les hamburgers faits maison, ainsi que les boissons et pâtisseries, nous ont été offerts par le club. La grande classe ! Du coup, avec Alice, nous nous sommes dits que nous reviendrions - un tel sens de l’accueil mérite récompense !

Et bien sûr, comme il se doit dans tous les pelotons, nous avons partagé rires, plaisanteries, blagues et taquineries, et les efforts dans le vent.

Tous sont adorables, se connaissent depuis longtemps, forment un groupe de vrais copains, roulent bien et ne lambinent pas. Efficacité et solidarité, quel plaisir j’ai eu à rouler avec eux !

D’ailleurs, nous étions très en avance sur les prévisions horaires de retour. Et avons dû faire une longue pause ‘pressions en terrasse’, remplie de bavardages et d’hilarité, avant de prendre la piste cyclable qui devait nous ramener sur Tullins-Fures, pour ne pas rentrer trop tôt au bercail !

Clôture de la balade !
Clôture de la balade !

Clôture de la balade !

En ce qui me concerne, ce fut une pure journée de bonheur sur le vélo, à leurs côtés. Du rythme, des beaux paysages, des bonnes roues, du froid et du chaud, du brouillard et du soleil, des montées et des descentes mais aussi du plat, de l’amitié et de la joie à revendre.

La vie est belle au pays de Tullins-Fures, croyez-moi !

Un immense merci à toi, Robert, pour avoir été l’artisan de ce Jour de Fête pas tout à fait comme les autres. Et RV au BRM des Vosges !