Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PEREGRINATIONS

PEREGRINATIONS

Menu
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !

Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !

Le mardi 21 octobre 2014, à Hauteville-Lompnes (01), nous sommes 8 cafistes caladois au RV fixé à 10h30 à la Villa Beauséjour.

Pour passer 2 belles journées de VTT ensemble. Du moins pour sept d’entre nous, puisque le huitième n’a pas encore le feu vert du chirurgien pour ‘rider’, et doit encore ronger son frein jusque fin janvier - il s’agit de Claude. Eliane, son épouse, a donc pour mission de s’en payer une tranche….pour deux, et cela n’est pas fait pour l’effrayer !

Claude randonnera donc sur les hauts de Hauteville-Lompnes, solo, tandis que nous découvrirons certains des itinéraires balisés de l’Espace VTT/FFC du plateau, classés par niveau de difficulté selon la même signalétique que les pistes de ski (vert : facile ; bleu : moyen ; rouge ; difficile ; noir : très difficile).

Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !

Le ‘nous’ désigne 7 des féminines de la section VTT du CAF de Villefranche s/S - les hommes tardant à nous rejoindre dans la section, nous sommes surtout des féminines pour l’instant, et avons pu adopter un rythme rapide et serein de progression !

Ces 7 vaillantes féminines sont Eliane, Mado, Cécile, Alix, Marie Chantal, Florence et moi-même, Patricia.

Mais avant de relater nos 2 journées bugistes, quelques mots d’explication.

Ce mini-séjour n’a pas été publié sur l’agenda des sorties du CAF, car il a été planifié en septembre seulement et à titre d’essai, la néo-encadrante que je suis ayant besoin de prendre ses marques et de faire ses armes sur des ‘cobayes’ volontaires, et généreuses, dans un premier temps.

Les prochains séjours ou randonnées à la journée seront par contre dûment présentés sur l’agenda à venir fin novembre, et nous espérons bien que notre section d’allègres vététistes prendra son essor rapidement, et se masculinisera, afin de pouvoir constituer un groupe niveau 2 (vététistes confirmés) voire niveau 3 (vététistes très expérimentés).

Retour sur image : à la Villa Beauséjour, un groupe bavard et bruissant d’énergie prend possession des chambres d’hôtes luxueuses que Sophie et Yvan Gérard ont aménagées avec goût et passion. Yvan est un hôte charmant, décorateur de métier, et passionné de cyclisme - cela tombe bien !

Après un examen mécanique des spads en présence, tout suspendus et semi-suspendus, la vérification de la pression des pneus tubeless ou pas, nous voilà dans la descente sur Hauteville-Lompnes, direction le site de départ des circuits balisés (sur le parking du Centre européen de Stages et Séjours sportifs).

Là nous sacrifions une heure à la mise en train : assouplissements, exercices de mobilité hors vélo, puis sur le vélo, et passons en revue toute une suite d’exercices techniques (saut de trottoir, descente de marche, virages resserrés) afin de travailler les positions, l’équilibre et le regard.

Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !

Et hop c’est parti pour le circuit n°3, de couleur rouge. L’après-midi devrait nous permettre une longue séance nature, autant en profiter.

Très vite arrivent des sentiers pentus, parsemés de roches ou racines, chacune monte à son rythme, sur le vélo, parfois à côté - le portage faisant partie intégrante des techniques à développer !

Puis suit un single à peine tracé dans les taillis, comme une impression d’aventure ! Les rires et exclamations fusent de toutes parts - une première chute, sans gravité.

La trace devient illisible, mais pas de boussole - les récents acquis de notre formation à l’orientation, suivie le weekend précédent sous la direction de Gisèle, Thierry et Jean Paul, me seraient pourtant bien utiles présentement. Heureusement, je peux zoomer au maximum la trace sur mon gps et peux deviner les courbes peu vraisemblables prises par le single invisible sur le terrain….ouf, j’ aperçois une éclaircie dans la végétation !

Enfin nous débouchons sur un sentier en balcon, après le franchissement d’un talus intimidant à l’oeil, mais que plusieurs d’entre nous réussissent à franchir sur le vélo, sous les encouragements enthousiastes des copines.

Là-haut nous accueille à bras ouverts une vue superbe sur la montée en falaises entre Tenay et Hauteville, aux airs de paysages méditerranéens, et nous restons là le temps d’une pause ensoleillée, un moment de pur bonheur.

Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !

Nous reprenons notre progression, l’ascension n’est pas terminée, loin s’en faut !

Les mini-ateliers techniques se succèdent, au gré des raidillons et des courtes descentes très pentues où abondent les obstacles - ornières, pierres et roches, racines, branches en travers du sentier.

La troupe est maintenant silencieuse, chacune devant se concentrer sur son pilotage (légèreté des appuis sur le guidon, regard au loin), sa position (talons en bas comme si nous voulions les planter dans le sol, fesses en arrière, buste abaissé pour devenir parallèle à la déclivité) et tenter d’éviter les tensions dues à la crainte de tomber, ou de passer des zones particulièrement techniques. Ces tensions, ces crispations involontaires, connues de tout vététiste, et qui nous rendent vulnérables, nous font lutter contre notre vélo, ou nous font freiner là où il ne faut surtout pas actionner les freins, et que tous nous devons apprendre à reconnaître et dissiper.

Toutes écoutent avec attention les conseils donnés pour se dompter, s’appliquent, et progressent à vue d’oeil, malgré de nouvelles chutes, et malgré le manque de confiance en leur pilotage.

Je suis très fière de ma petite troupe, elles sont déterminées et comprennent rapidement ce qu’il leur faut travailler, mettre en place.

Et le plaisir pris à ‘rider’ ce terrain technique et exigeant est là pour toutes, en germe ou épanoui.

Après un passage par les champs et un charmant hameau aux clôtures en dalles de pierre grise gigantesques, conférant un air gaélique et irlandais à l’endroit, survient une clairière : l’occasion de pratiquer en boucle le choix de la meilleure trajectoire, de la descente en position sécurisée, mais non verrouillée ! Fesses en arrière, à l’aplomb du pneu arrière, le ventre sur la selle, et arrêt d’urgence. Superbe maîtrise de toutes les ‘rideuses’. Yeah!!

Le soleil part, revient, mais pas de pluie, la forêt est belle, les feuilles tombées jonchent le sol, le frémissement des couleurs d’automne se fait perceptible, et nos rires sont propagés par l’écho sylvestre.

Nous abordons une dernière descente, longue et technique, entièrement négociée sur le vélo par certaines - bravo !!!

Un peu d’asphalte et nous voici au bas de Hauteville-Lompnes. Il ne nous reste plus qu’à grimper les 4 ou 5 km jusqu’à l’espace nordique de la Praille, puis descente en roue libre jusqu’à la Villa Beauséjour.

Nous avons effectué une sortie de 25 km, sur terrain d’une belle difficulté technique, 750 m de dénivelée positive, et avons effectué 3h00 de roulage vtt.

Une belle perf pour des néo-débutantes !

La récompense, au choix : balnéothérapie dans la salle de bains de notre suite, ou bière pression prise en ville, en joyeuse compagnie. Les deux favorisent la récupération !

La trace GPS de notre circuit à télécharger sur Wikiloc.

Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !

Le soir, direction le gîte de la Praille, pour un repas fort bon, mais quelque peu retardé et parasité par une immense tablée de futurs jeunes pompiers professionnels qui sont à demeure pour quelques jours de formation.

Not everything is perfect!

La météo, elle, s’étant déchainée pendant que nous dînions, ce furent un déluge de pluie, des bourrasques de vent, et des températures très fraîches, qui nous attendaient au sortir du restaurant. Fort heureusement, nous étions en voiture !

La nuit qui s’ensuivit fut bonne et récupératrice pour tous, sauf pour l’une d’entre nous, tombée au bas du lit ….But no name!!

Cécile et Alix, inscrites tardivement, n’avaient eu d’autre choix que de réserver un bungalow à Champdor, mais furent apparemment fort aises de leur nuitée !

Le petit-déjeuner nous réunit tous les huit le lendemain matin à 8h00. Nous avions été réveillés par les odeurs de croissants chauds et de café. Yvan nous attendait de pied ferme, et nous dispensa un superbe petit-déjeûner.

La décision fut prise de faire une sortie VTT, malgré le terrain glissant et la menace de chutes de neige, attendues à 800 m d’altitude.

Distance et difficulté furent revues à la baisse car le froid et l’état du terrain risquaient fort de nous fatiguer plus vite, d’abaisser notre seuil de vigilance et donc notre marge de sécurité.

Après une séance d’assouplissements effectués sur le mode yoga et sophrologie au chaud, dans le garage de la Villa Beauséjour, et suivie d’une séance photos décalées, nous prîmes la direction du site de départ des circuits VTT.

Alix, courageuse, se fit la descente sous le grésil piquant et refroidissant - une vraie guerrière ! Pour tous les autres, ce fut en voiture, les vtt dans le coffre.

Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !

Pendant que Claude et Marie-Chantal prenaient le départ pour 14 km de randonnée pédestre, sur nos traces de la veille, je partais sur les sentiers bille en tête, fidèlement et aveuglément suivie par Alix, Mado, Flo, Cécile et Eliane ! Las ! Après environ 5-6 km, je me rendis compte que j’avais fait fausse route ! Demi-tour, puis nous rebroussons chemin….même pas une plainte de mes camarades de jeux ! Trop fortes, trop bienveillantes - mais une erreur qu’il me faut absolument gommer à l’avenir, en tant qu’encadrante !

Retour au site de départ...et nouvelle giboulée qui nous force à prendre abri au Centre européen de Stages et Séjours sportifs.

Un bien pour un mal puisque nous découvrons que ce centre rutilant et moderne, Hauteville 3S, est destiné à accueillir tous les sportifs, qu’ils soient en groupe compétition, en club loisir, ou en individuel, dans le cadre d’un stage ou d’un séjour récréatif. Restauration et hébergement, à coût tout à fait modestes, sont donc possibles ici, tout au long de l’année. Une adresse à retenir pour de futurs séjours raquettes, ou vtt, ou randonnée pédestre.

Enfin, nous voici correctement aiguillées sur le circuit n°1, de couleurs verte et bleu. Beaucoup de plaisir pris en chemin, car les progrès réalisés la veille par mes apprentis vététistes sont manifestes, et leur permettent d’aborder en toute confiance les sections un peu plus techniques du parcours. Nous faisons le tour d’un grand plan d’eau, allons de hameau en hameau, de chemins campagnards en sentiers forestiers, d’éclaircies en giboulées. Au terme d’une longue section parcourue à bonne vitesse, nous nous rendons compte que nous avons perdu Cécile. Rebrousse-chemin à nouveau - et recours aux mobiles pour nous retrouver.

Tout va bien, c’est l’essentiel. C’est l’occasion d’un rappel ‘sécurité’ : en vtt, chacun est responsable de celui qui le suit ; à chaque intersection, un coup d’oeil par-dessus l’épaule pour s’assurer que le ‘suivant’ a enregistré là où il doit aller. Et en cas d’hésitation, surtout rester à l’embranchement qui pose problème. Mais j’imagine que les consignes ne sont guère différentes en randonnée pédestre.

Sur le retour, dans les bois détrempés par les averses nocturnes, un gros sapin barre le chemin. L’occasion d’un épisode ‘ô hisse’ les vélos à la chaîne ! La prochaine fois nous amènerons un coupe-coupe, c’est dit !

Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !

Puis une petite descente en single, l’occasion pour chacune de faire montre de sa maîtrise technique nouvellement acquise, en conclusion à notre modeste périple matinal, et nous revoilà sur la fin du chemin.

Il fait froid, humide, le vent nous transperçe, et nous ne sommes pas mécontentes de nous retrouver aux voitures, et de pouvoir nous changer.

Notre tour : 21 km, 310 m de dénivelée positive, et 1h40 passées sur le vélo.

La trace GPS du circuit à télécharger sur Wikiloc (erreur de parcours gommée !)

A proximité se trouve un vélociste fort accueillant, ServiNature, où Cécile rend le vélo loué la veille (je ne dirai pas pour quelle raison, ici !) et où certains spads passent sur le pied d’atelier pour des réglages non superflus ! La mécanique a souffert mais aucune crevaison n’est à déplorer sur ces deux jours - pourvu que ça dure ! Il faut dire que les ‘tubeless’ ont métamorphosé la vie de LA vététiste !

Claude et Marie-Chantal nous rejoignent bientôt, il est plus de 14h30 et donc l’heure de prendre une collation dans un café du centre ville, tous ensemble, avant de nous quitter.

Tout le monde semble absolument ravi de ces heures passées ensemble, dans la plus belle humeur, et dans l’allégresse, et est prêt à recommencer - just great !

Les plus courageuses vont passer à la station de lavage pour nettoyer et graisser leurs spads ! Chapeau bas !

Bye bye le plateau de Hauteville-Lompnes et à bientôt, car l’endroit a de quoi séduire les sportifs en extérieur que nous sommes !

Mais auparavant, la section VTT fera un détour archéchois - et je m’en vais reconnaître les circuits proposés cette fois ! C’est le programme de notre séjour évasion la semaine prochaine, à André et moi !

So long!

Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !
Deux jours de VTT dans le Bugey avec les cops !